AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bus pour deux newbies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité


MessageSujet: Un bus pour deux newbies.   Mar 20 Jan - 23:06

Un bus pour deux newbies.


Bus Stop by The Hollies on Grooveshark



J'avais terminé les derniers papiers et j'avais ajouté les dernières pièces du puzzle à mes affaires. Un mois que j'étais arrivé dans cette ville et que je naviguais entre le New Tacheles où je créchais et mon appartement où je devais fréquemment me rendre, attendant les meubles du camion de déménageur. C'était parti pour des heures de tris, de déballage et de montage de meubles, mais il fallait surtout que je m'assure que tout était en ordre, que rien n'était abimé. J'avais passé des heures pour déclaration de vol auprès de la police du coin qui a dit qu'ils ne pouvaient rien dire, le tout en me regardant d'un œil soupçonneux. C'est qu'on faisait pas confiance aux nouvelles têtes à Gisborne ? Enfin c'était à cause de ça que j'étais contrains, ce jour là, de prendre le bus.

J'avais reçu par la poste, par ma mère, le carton le plus important de mon appartement, celui qui contenait tous les dessins, toiles de petit format et lettres écrites par mon père, qui nous avait quitté depuis quelques mois déjà. Je n'avais pas prit le risque de laisser ce carton aux mains des déménageurs, j'avais trop peur de le perdre. Il était trop lourd, alors pas question de me le trimballer en vélo jusqu'à mon appartement du centre ville, même pas dans un sac à dos. Hors de question. J'avais quand même ce jour là un sac à dos en cuir dans le dos, noir, dans lequel j'avais divers papier que je devais apporter à mon propriétaire capricieux.

Le dit sac à dos était par dessus un manteau en cuir. Je détestais m'enguirlander dans des écharpes, malgré ce froid de canard. J'avais des gants noir et à défaut de l'écharpe, un gros bonnet en grosse laine noire perché à l'arrière de mon crâne. Je soufflais, râlant à cause du froid, en attendant le bus, à l'arrêt, non loin du centre de tri de la poste du coin. Je soufflais dans mes gants comme si ça allait faire pénétrer un peu d'air chaud. Sans succès. Plus que quelques minutes et le bus arriverait. Il y avait un petit monsieur en manteau molletonné qui attendait lui aussi, cramponné à sa mallette de bureau et à son téléphone portable. Peut-être un gars des bureaux. Il jouait sur son téléphone et faillit le faire tomber sur le trottoir lorsqu'il sonna. Oui chérie, oui le sucre, oui le lait. Je souriais. Un pauvre type content et lassé à la fois d'avoir à faire quelques courses pour une femme qu'il avait sûrement épousé depuis quelques années. Son alliance était  un peu crasseuse et déformée. Quelques années en effet.

Le bus arriva. Je m'engouffrais dedans en même temps que le type et sa mallette. Le chauffeur ferma les portes, mais c'est là que j'aperçus par la fenêtre une jeune femme maigrelette courir en trainant derrière elle une lourde valise à roulette. Je me dépêchais de gueuler : "Hoy m'sieur ! Les portes ! Y a la p'tite dame qui arrive !" Le chauffeur soupira, eu un petit sourire et acquiesça avant de rouvrir les portes de derrière. Je remerciais pour elle le chauffeur d'un petit signe de tête, en laissant passer devant moi une maman avec sa fille qui venait apparemment de se souvenir qu'elle devait descendre à cet arrêt là. Le chauffeur râla un peu dans sa barbe et se remit en route. J'étais toujours dans le bus, et manquait de tomber, perdant l'équilibre au moment où il y eu un petit coup d'accélération. Je me cognais le tibia contre la valise de la jeune femme. Je fis la grimace mais me mit à rire quand même en me frictionnant là où ça avait tapé.

"Eh ben décidément, entre votre presque crise d'asthme et ma jambe estropiée, elle en aura fait des victimes cette valise !!" Ben quoi ? Fallait bien relativiser un peu. Je secouais  un peu le pan de mon jean brut, d'un bleu nuit avant de relever la tête vers la jeune femme avec un petit sourire amical. Je ne connaissais pas grand monde dans cette ville, hormis les autres artistes qui comme moi avaient débarqués ici dans l'inconnu de la ville de Gisborne, juste pour le New Tacheles, pour faire vivre un peu l'art dans cette ville plutôt dynamique avec beaucoup de potentiel.
 



Dernière édition par Remus F. Howe le Jeu 5 Fév - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   Ven 23 Jan - 11:32

La journée promettait d'être bonne. Beth s'était à son habitude levée de bonne heure. Elle avait fait une séance de yoga d'une heure et demi avant d'entamer une longue marche le long de la baie de Gisborne en compagnie d'Oscar et de leurs chiens. Elle l'appréciait beaucoup et s'était résolue à emménager avec lui le lendemain. Elle avait visité la maison qui comportait chacune de ses exigeance -à savoir un jardin, une baignoire, du parquet, une jolie vue et de la tranquilité. Elle se situait au sud de Gisborne, non-loin de la mer et à une distance raisonnable du centre-ville (Beth devrait néanmoins investir dans un vélo pour y être rapidement). Elle était ensuite rentrée chez Mrs Berempot pour écrire l'article de la semaine qui portait sur les restaurants de Gisborne et elle l'avait envoyé à Judith par email. Enfin, après le déjeuner, elle avait reçu un appel de sa compagnie aérienne favorite pour lui annoncer que son bagage perdu depuis un mois (elle se trouvait alors à Kuta) avait été retrouvé et qu'il l'attendait au centre de tri de la poste, en dehors de la ville. Elle avait demandé à Mrs Berempot de lui prêté sa voiture pour s'y rendre, mais la tenancière en avait besoin cette après-midi. Elle consentit néanmoins à déposer à la poste et elle lui indiqua le bus à prendre pour rentrer au centre ville. Beth la remercia chaleureusement et lui fit au revoir de la main tandis que la voiture s'éloignait.
Malgré l'été, la journée était fraîche et il n'était pas surprenant de voir des gens porter écharpes et gants. Le postier lui-même arborait un joli nez rougi par le rhume. « Ca doit être rare pour vous de passer janvier avec cette température, non ? » lui demanda Beth tout en remplissant la paperasse règlementaire. Elle s'amusait de voir les Néozélandais être surpris par ce froid inhabituel alors qu'à Londres cette température serait très douce pour cette saison. Elle ne portait d'ailleurs qu'un T-shirt et une veste légère. « Et voilà ! Est-ce que je peux avoir ma valise s'il vous plait ? » Une fois qu'elle l'eut récupérée, elle se mit dans un coin du bureau pour l'ouvrir et en faire l'inventaire. Elle fut soulagée de constater que rien ne manquait ni même abimé. Elle était en train de la refermer quand elle entendit le bus passer. « Oh non ! » s'écria-t-elle en se ruant dehors, sa valise rebondissant derrière elle. « Attendeeez » Mais le bus s'éloignait déjà. Elle allait stopper sa course quand le véhicule s'arrêta et ouvrit ses portes. Elle pressa le pas et monta en soufflant. Elle se cala sur le côté et se cramponna fermement à l'une des barres prévues à cet effet. L'homme à ses côtés, lui, fut un instant déséquilibré et se cogna dans la valise qu'elle avait posée près d'elle. « Eh ben décidément, entre votre presque crise d'asthme et ma jambe estropiée, elle en aura fait des victimes cette valise !! » Il rit, ce qui la rassura mais elle s'excusa quand même « Je suis vraiment désolée. Je viens de la récupérer, ils l'avaient perdue il y a un moment et viennent de la retrouver... » Elle sourit à l'inconnu et lui tendit la main. « Je m'appelle Beth, ravie. Je vis à Gisbourne depuis deux semaines et vous ? »


Dernière édition par Beth Winson le Mer 28 Jan - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: #AB977F   Sam 24 Jan - 0:49

Un bus pour deux newbies.


Bus Stop by The Hollies on Grooveshark



La pauvre demoiselle avait courut comme une forcenée  jusqu'au bus, et heureusement que j'avais persuadé le chauffeur d'ouvrir les portes, sinon, elle se serait retrouvée sur le trottoir comme une pauvre âme en peine. Elle devait être à bout de souffle, alors par réflexe, je sortais une bouteille de mon sac à dos pour en boire une gorgée avant de la lui tendre. "Z'en voulez ?" Je lâchais mine de rien, avant d'attraper la barre de maintient du haut du bus, assez grand pour pouvoir la tenir tout en ayant une pause à peu près naturelle. Je réajustais mon cuir avant de sourire à la jeune femme. Elle n'avait pas l'air très à l'aise. Peut-être qu'elle était nouvelle dans le coin elle aussi ? Je supposais ça par rapport à sa grosse valise. Je venais moi-même de découvrir la ville il y a de ça quelques semaines et je savais ce que c'était que de s'emmêler avec les bagages perdues et compagnie. Et c'était vraiment ce qui se passait pour la jeune femme. Apparemment, elle venait de récupérer cette valise.

"Ah ben tiens j'm'en doutais !" J'affirmais quand elle parlait de sa valise perdue. Apparemment, emménagé dans une nouvelle ville n'avait rien de reposant pour personne. Je me laissais balancer au rythme des secousses du bus en me tenant à cette barre de plafond histoire de ne pas finir les quatre fers en l'air. C'est là qu'elle me tendit une main amicale, avec un petit sourire encourageant. Je la regardais un instant, avant de lui rendre sa poignée de main. Elle avait le visage dur pourtant, des joues creusées et une silhouette filiforme presque squelettique. Mais ça avait quelque chose d'harmonieux. On se doutait que cette fille n'aurait pas tant de charme avec quelques kilos en plus. Je lui serrais la main doucement, sa main fine et manucurée avant de répondre : "Remus, de même. J'ai débarqué ici avec mon collectif il y a un mois environ, donc au niveau des merdes d'emménagement j'vous comprend !" Je tapotais la boîte en carton que j'avais avec moi, que je portais sous mon bras libre.

D'ailleurs je me résignais à quitter la barre en fer pour m'adosser à l'une des fenêtres, la barre de maintient me rentrant légèrement dans le dos. Je fis la grimace à cause de ma position pas très confortable. Je posais doucement la boîte en carton entre mes jambes que je serraient le maximum pour éviter qu'elle ne glisse à cause des mouvements de la route. "Vous avez emménagé pour le boulot ? Ou pour le plaisir de découvrir le nord de notre bonne vieille île ?" Je demandais, un peu curieux et surtout pour faire la conversation, en me cramponnant, les mains dans le dos. Je jetais un œil à ma boîte en carton, assez inquiet de son passage dans les transports en commun. À l'intérieur, des documents trop importants pour que je la laisse aux mains des déménageurs. Je n'avais pas eu le courage de m'en débarrasser parce que mine de rien, cette rencontre avec mon père que ne m'avait pourtant pas élevé avait été importante pour moi et m'avait influencé dans pas mal de choses, y comprit dans mon art. Du coup, cette boîte était bien plus importante qu'une valise pleine de fringues.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   Sam 24 Jan - 10:31

L’inconnu s’appelait Remus. Un prénom bien original qui lui donnait un charme particulier. Ils se serrèrent la main et Beth se raccrocha aussitôt après à la barre de fer pour éviter d’être déséquilibrée. Ce chauffeur conduisait comme un dingue, elle avait l’impression d’être de retour à Bangkok -ou pire, à Delhi. Du coin de l’œil, elle vit une jeune femme assise au fond du car qui tentait de boire à sa bouteille d’eau et en mettre plus à côté que dans sa bouche, donc quand Remus lui proposa la sienne, elle déclina en secouant la tête. Elle apprit ensuite que lui aussi venait d’arriver à Gisborne, et elle posa un regard curieux sur le carton qu’il tenait, se demandant ce qu’il pouvait contenir. Elle aimait rencontrer des gens et en apprendre plus sur eux, elle trouvait ça très divertissant et souvent instructif. Remus prit à nouveau la parole, cette fois pour lui demander ce qu’elle venait faire dans le coin. Le bus prit un virage serré qui fit vaciller tout le monde. Cramponnée à sa barre, Beth remercia silencieusement le ciel pour que sa valise ne contiennent que des vêtements. Puis elle répondit « Un peu les deux en fait. Je suis journaliste, je voyage un peu partout et j’écris sur les villes que je visite. Ça fait deux ans que je fais ce métier. » Elle s’interrompit pour réajuster sa veste qui avait glissé de son épaule et elle reprit « Mais j’étais un peu fatiguée de passer mon temps libre dans les transports, et le décalage horaire était sur le point de m’achever, donc j’ai décidé de poser mes valises ici quelques temps. Je ne compte pas arrêter de voyager, je veux juste le faire différemment. » Elle ignorait encore si elle avait fait le bon choix de ville, mais pour le moment elle en était très contente. Les trajets interminables en avion ne lui manquaient pas encore et elle appréciait de revoir les mêmes têtes quand elle sortait en ville. Elle avait l’impression de commencer une vraie vie. Elle reporta son attention sur Remus « Et vous, que faites-vous dans la vie ? D’où venez-vous ? » D’où venez-vous ? était la question qu’on lui avait le plus posé ces deux dernières années, elle trouvait particulièrement agréable de pouvoir la poser à son tour à quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: #AB977F   Sam 24 Jan - 17:11

Un bus pour deux newbies.


Bus Stop by The Hollies on Grooveshark



Cette fille avait un maintient intéressant et des mâchoires anguleuses qui lui donnaient un faux air sévère. Et justement, c'était sa voix et son regard qui contrastaient le tout, puisqu'elle avait une voix particulièrement douce. Elle n'avait l'air ni trop extravertie ni timide, ce qui faisait d'elle une personne agréable avec qui parler. Je lui souriais quand elle m'annonçait son métier. Une journaliste tiens. Elle devait avoir le goût de la bougeotte pour faire un tel métier. Pour ma part, je n'avais pas été bien loin, si ce n'est pour mes études. Si c'était un qui avait voyagé dans sa vie, c'était bien Seth, qui avait été exposer des œuvres et bosser aux côtés d'artistes de Berlin, Paris ou encore Bangkok. J'étais un peu jaloux, mais j'étais trop concentré dans mes travaux pour m'inquiéter du lieu où je me trouvais. J'étais bienheureux en Nouvelle Zélande.

"Un métier plutôt sympa, vous avez dû en voir du pays." Je commentais avec un sourire, desserrant un peu mes mains de la barre en fer, le bus s'arrêtant à un arrêt. Beaucoup de monde descendaient du bus, et une adolescente avec un sac à dos y montait, m'adressant un regard charmé. Je lui rendais son sourire. Je reprenais ma boîte en carton, invitant la prénommée Beth à me suivre. "Il y a des places assises là bas si vous voulez ?" Je l'aidais avec sa valise et m'assaillais enfin, ma boîte sur mes genoux. Beth poursuivais de me raconter sa petite vie et les raisons pour lesquelles elle avait décidé de prendre ce bus, avec sa copine la valise, à Gisborne. "C'est une ville sympa en tout cas, c'est un bon choix." Je lâchais en acquiesçant lorsqu'elle eu finit. C'est vrai que lorsqu'on m'avait proposé de rejoindre le collectif d'artistes du New Tacheles, j'avais acquiescé sans poser de questions, peut-être aussi parce que j'avais eu besoin de prendre l'air après tout ce qui s'était passé dans ma petite vie rangée du sud.

Beth me demanda d'ailleurs d'où je venais. Je tapotais les bords de ma boîte en carton, relevai la tête et lui souriais. "J'suis originaire de Dunedin à la base. Né, élevé et nourrit dans l'sud. Puis il est arrivé tout un tas de merde, et on m'a proposé de venir ici, à Gisborne." Je passais une main dans ma barbe, l'air songeur, expliquant : "Le New Tacheles, j'sais pas si t'en a entendu parlé. C'est dans l'centre ville. C'est un bâtiment abandonné par l'Etat, prit en charge par un collectif d'artistes venus du monde entier. On a voulut refaire comme à Berlin, d'où le nom. J'suis venu avec mon mentor jusqu'ici, puis dans la foulée j'ai prit un appart' à côté du NT." Dans la foulée, j'avais aussi tutoyé la jeune femme. J'étais pas bien habitué à vouvoyer les gens, peut-être à cause du monde dans lequel je bossais, mais aussi parce que je trouvais ça trop superficiel. Cette fille devait avoir le même âge que moi, dans ces environs là, alors j'imaginais qu'elle n'allait pas s'en offusquer.

Peut-être qu'elle en avait aussi l'habitude ? Elle devait avoir beaucoup voyagé, du coup, je partais du principe qu'elle était plutôt ouverte et réceptive. Et mon petit doigt me disait que je devais avoir raison.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   Mar 27 Jan - 16:02

Remus la rassura rapidement sur le choix qu’elle avait fait de s’installer à Gisborne. Beth s’en sentit confortée, encore plus quand elle apprit que sa nouvelle connaissance était un enfant du pays. Il ne lui semblait pas avoir déjà rencontré quelqu’un d’ici depuis qu’elle était arrivée. Il lui parla rapidement de lui et elle le trouva intéressant. Un peu nonchalant dans la manière de parler, mais elle se sentait à l’aise avec lui. Il lui rappelait ce garçon avec qui elle avait fait un bout de chemin entre Cusco et Huyro. Ils avaient partagé la même chambre dans une auberge. Luis était espagnol, de Barcelone, et il s’était donné pour mission de parcourir l’intégralité de l’Amérique Latine. Par chance, il avait loué une voiture en arrivant à Lima et il avait proposé à Beth de l’emmener avec lui le lendemain. Il se rendait sur un site archéologique dans la vallée de Lucumayo et Beth voulait aller au Machu Picchu qui se trouvait non loin de là. Luis était étudiant en arts appliqués, et il avait ce look roots si cool que Beth n’avait jamais réussi à copier malgré ses années de voyage. Il n’avait eu aucun mal à faire des rencontres –il avait au moins l’avantage de la langue- et sa façon de parler incitait à lui faire confiance. Remus était comme ça. Elle aimait l’écouter parler et enviait son attitude. « Et qu’est-ce que tu fais concrètement ? » demanda-t-elle. Puis elle se rendit compte que sa question était un peu brutale, alors elle se reprit. « Je veux dire, ta spécialité, c’est quoi ? » Ellle voulait en savoir plus sur ce drôle de bonhomme et son instinct lui disait que contrairement à un certain militaire, il n’avait rien contre un petit échange sur son métier avec elle. Ni même sur son passé en général.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: #AB977F   Mar 27 Jan - 22:32

Un bus pour deux newbies.


Bus Stop by The Hollies on Grooveshark



C'était agréable de faire un voyage si banal en si bonne compagnie. Beth était une gentille fille. Quand vous lui parlez, elle ne garde pas une mine vastement ravagée par l'ennui, bien au contraire. Ses muscles se contractent, ses sourcils se haussent et ont l'air de faire de charmants petits bonds sur son front, et elle souriait ou faisait la moue selon ce qu'elle entendait. Une fille réceptive et agréable à regarder en plus de tout ça. Elle avait l'air d'avoir vu bien des choses, et avec ce genre de personnes - celles qui voyagent - on a toujours un peu la pression, parce qu'on a l'impression de ne jamais être assez intéressant pour eux. Beth avait l'air de tout trouver intéressant, jusqu'à ma propre petite personne. Je m'en félicitais moi-même avant de lui sourire lorsqu'elle me posa la question.

C'est vrai qu'à dire "je suis artiste" à quelqu'un, ça n'est pas très clair. Qu'elle était ma spécialité ? Créer, imaginer. Mais bien sûr, grâce ou à cause de mes études, j'avais des spécialités. "Officiellement, j'ai fait ma thèse sur Shakespeare dans l'art et je suis spécialisé romantisme allemand." J'eu un nouveau sourire, amusé de mon propre commentaire. "Mais pour ce qui est de mes propres créations, je m'inspire davantage de ma deuxième spécialité que j'ai acquit au fil de mes études, la paléontologie. Beaucoup de mes œuvres ressemble à du surréalisme, m'enfin je suis un peu en retard pour ça. Je n'ai pas de style particulier." Je sortais alors mon téléphone pour lui montrer mon fond d'écran qui était tout simplement l'une de mes créations.

"Ce genre de trucs." Je commentais de nouveau avec un petit sourire avant de ranger mon téléphone dans la poche de mon manteau. Je me permis de me taire un peu pour regarder par la fenêtre. Nous nous engagions dans des petites rues de pavillons, certainement pour récupérer quelques gosses rentrant de chez eux après le repas de midi pour retourner en cours. Deux petits gars d'une dizaine d'années montèrent dans le bus pendant qu'un type en costard en descendait. Il avait l'air souffrant. Je me tournais alors vers Beth avec un petit sourire curieux sur le visage. "Et du coup, tu as emménagé ici avec comme seul compagnon ta petite valise à roulettes ?"
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   Jeu 29 Jan - 18:54

Remus se lança dans une longue tirade sur son métier et comment il en était arrivé là, et Beth en fut impressionnée. On pouvait sentir toute la passion de cet homme pour sa profession. Il lui montra même la photo d’une de ses sculptures. Elle ne put retenir un « ooooh » subjugué. Cette forme d’art était tellement différente de la sienne. Moins à la portée de tout le monde probablement. Le bus marqua un arrêt, puis un autre. Remus la questionna sur son arrivée, ce qui lui arracha un petit rire. « Oui, si on veut. J’en ai aussi une autre plus grosse dans ma chambre d’hôtel, et je suis venue avec mes bestioles. J’ai un chien et deux chats. » Le bus fit une embardée pour éviter une vieille dame qui traversait et Beth fut contente que Remus leur ait trouvé des places. « Aussi, j’emménage demain avec un homme que j’ai rencontré ici qui cherchait une coloc. J’espère que ça va bien se passer. C’est la première fois que je serai en colocation. » Elle ne précisa pas qu’elle avait déjà vécu pendant quatre ans avec son fiancé, ce lâche qui s’était enfui avant leur mariage. « Tu es content d’avoir du emménager ici ? Tu n’aurais pas préféré quelque chose de plus… reconnu ? » Elle songeait à une grande ville où l’art serait apprécié à sa juste valeur, comme Paris ou Rome, bien qu’au fond elle n’y connaisse pas grand chose. Comme elle l’avait pansé plus tôt, son art à elle était appréciable partout, ou plutôt plus facilement accessible. On achète un livre plus simplement qu’une sculpture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: #AB977F   Mar 3 Fév - 21:13

Un bus pour deux newbies.


Bus Stop by The Hollies on Grooveshark



Notre bus allait de bon train et était presque arrivé au Centre Ville. J'avais prévu de me rendre à l'appartement pour y ranger ma boîte et mon matos et essayer de monter un meuble ou deux, mais j'avouais que je n'avais pas franchement la foi. Dans ma poche, mon téléphone vibrait. Un SMS d'Astrid, de Seth ou de Marie. Je n'aimais pas sortir mon téléphone devant quelqu'un, c'était quelque chose de malpoli que je détestais qu'on me fasse. Du coup, je l'avais laissé vibrer deux fois, sachant très bien qu'un petit voyant m'indiquerait le message manqué. J'acquiesçais avec un sourire à ma compagnonne de route. "Ca va faire du monde dans un seul appartement !" Je plaisantais en imaginant un énorme saint bernard et deux gros main coon. Et pourtant, cette jolie jeune femme n'avait vraiment pas l'air d'une fille au chat ni d'une vieille fille. Je me doutais alors que cette colocation future ne soit ambiguë. Ou peut-être pas sait-on jamais, après tout, celle d'Astrid était tout a fait saine et pourtant, elle vivait avec un type plutôt branché minettes.

Je me frottais le genoux, pressé de pouvoir me lever pour me dégourdir un peu les jambes. C'était le désavantage d'être grand dans les transports en commun : Pas de place pour les jambes. Je souriais de nouveau à la jolie Beth quand elle me posait cette question qui ma foi ne sonnait pas logique. Je haussais les sourcils, faussement outré en lui répondant, tout sourire : "Tu plaisantes ?! Avec l'ouverture du NT, il va commencé à en avoir du monde d'intéressé. C'est une ville idéale pour les jeunes, donc j'pense qu'on aura beaucoup de visites d'ici peu." Puis je haussais les épaules en réajustant mon sac à dos toujours sur ce dernier, écrasé contre le dossier du siège de bus. "Je m'habitues à n'importe quel endroit, tant qui a des gens cool avec qui discuter aussi naturellement..." Je désignais ma propre interlocutrice d'un mouvement de tête avec un nouveau sourire. J'aimais la spontanéité du dialogue, comme c'était le cas ici.

Le bus s'arrêta au centre-ville. "Tu descends là ?" Je demandais à la jeune femme en me levant.

Spoiler:
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   Mer 4 Fév - 23:28

Remus semblait vraiment ravi par son récent emménagement à Gisborne. Il décrivit avec enthousiasme le nouveau complexe de la ville. Beth était contente pour lui, elle espérait pouvoir s’intégrer aussi rapidement et aussi facilement que lui. Elle n’avait aucun mal en général à se faire des relations, mais le fait qu’elles soient sans lendemain l’aidait beaucoup. Elle aimait ne pas fréquenter sans cesse les mêmes gens. Elle regarda par la fenêtre et reconnut l’une des rues du centre ville. Non pas qu’il y en eut peu, mais elle avait une bonne mémoire et un bon sens de l’orientation. Remus se leva et lui demanda si elle s’arrêtait là. En réalité, elle n’en avait aucune idée. C’était la première fois qu’elle prenait le bus à Gisborne. « Je ne sais pas. » répondit-elle. Elle se leva à son tour et se dirigea d’un pas incertain vers le chauffeur pour lui demander quel était l’arrêt le plus proche de la maison d’hôtes, qui se trouvait être celui-ci. Elle retourna vers Remus en s’accrochant aux sièges et lui confirma « Oui, c’est bien celui-ci. » Elle prit sa valise et précéda sa nouvelle connaissance hors du bus. « Bon… eh bien je vais par là. » Elle désigna du pouce une rue derrière elle. « Je loge en Bed and Breakfast pour le moment. C’est pas très loin d’ici -enfin j’espère. » Elle fit un grand sourire à Remus et lui tendit la main « J’ai été ravie de te rencontrer en tous cas. J’espère qu’on se recroisera dans les parages. » Il y avait en effet de grandes chances qu’ils se revoient un jour, Gisborne était une petite ville où quasiment tout le monde se connaissait. Elle commença à s’éloigner à reculons et fit un dernier signe de main à Remus « Au revoir, bonne journée ! Et bonne chance avec tes projets ! » Sans se départir de son sourire, elle prit le chemin de la maison d’hôtes. C’était décidément une chouette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bus pour deux newbies.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bus pour deux newbies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La BA du jour... "un-tandem-et-des-yeux-pour-deux"
» Chaussons pour deux pieds de taille différente
» Résumé des effectifs pour la future saison
» besoin d'aide pour une installation audio
» [Recherche] compteur pour 2 vélos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NUITS FAUVES ☾ :: Gisborne, Nouvelle-Zélande :: Centre-ville-