AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité


MessageSujet: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 15:04

Depuis le début de la journée, Beth avait l'impression de marcher sur un nuage. Elle était plus qu'enchantée de sa rencontre avec le bel Oscar. Ses chats devaient sentir son humeur car eux-mêmes semblaient jouer avec plus de fougue que d'habitude. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre et constata qu'elle avait plus une heure devant elle pour se préparer. Il ne s'agissait que d'un diner, mais elle tenait à se mettre sur son 31 -mine de rien toutefois. Elle prit d'abord une douche fraîche, car la chaleur était toujours bien installée. Elle en profita pour ses raser les jambes bien qu'elles n'en eussent pas besoin, mais on est jamais trop parfaite. Elle s'exfolia soigneusement la eau, à l'en faire rougir, puis utilisa un savon acheté quelques semaines auparavant à Phnom Penh. Elle chantonna tout en se lavant, prise d'une délicieuse euphorie. Quand elle avait décidé de se poser à Gisborne, elle avait craint de s'ennuyer. Désormais elle apprenait à relativiser. Sans aucun doute, le liberté particulière apportée par une vie sur les routes finirait par lui manquer, mais rien ne l'empêchait de voyager par étapes, et de rentrer à Gisborne entre chaque destination ou presque. Elle se sentait prête à mûrir. Elle coupa l'eau et s'enveloppa dans une des serviettes moelleuses mises à disposition dans chaque chambre. Elle frictionna son corps et ses cheveux et appliqua soigneusement sa crème hydratante parfumée au jasmin. Elle ne portait pas d'eau de toilette mais elle chérissait ses crèmes parfumées. Elle sécha rapidement ses cheveux, les laissa libre et se maquilla légèrement -elle ne prenait réellement soin que de ses yeux, elle appliquait seulement un peu de rouge à lèvres et ne s'occupait jamais de son teint. Elle retourna ensuite à sa chambre qui semblait avoir connu la guerre du Vietnam. Ses vêtements étaient étalés un peu partout, de même que ses chaussures. Beth avait toujours cru qu'elle voyageait léger, elle voyait désormais que c'était loin d'être le cas. Sur son lit trônait la tenue sur laquelle elle avait arrêté son choix : une petite robe blanc cassé qui s'arrêtait au-dessus de son genou et une veste en jean bleu clair. Elle les porterait avec une paire d'escarpins délicats à bouts ouverts. Elle avait porté une attention particulière à ses sous-vêtements. Non pas qu'elle comptait les montrer, mais ils étaient spécialement étudiés pour être à la fois assez sobres pour être portés tous les jours (dans un style “ce n'est pas fait exprès”) et sexy-chic dans le cas où... enfin, un malentendu est si vite arrivé. Elle s'habilla donc comme prévu et s'arma d'un sac contenant téléphone et porte monnaie, sans oublier la culotte et la trousse de toilette réglementaires de la fille qui songe à découcher. Elle donna une caresse à ses chats et sortit l'air de rien pour ne pas éveiller les soupçons de Mrs Berempot, qui de toute façon s'affairait aux cuisines.
Son téléphone à la main, elle suivait avec attention le GPS qui la menait lentement mais sûrement vers sa future maison. Ses talons claquaient sur le bitume du trottoir. Il faisait bon, l'air s'était enfin adouci. Après trente minutes de marche, elle arriva enfin chez Oscar. Elle tomba instantanément sous le charme de la maison et de son jardin. Il lui sembla même entendre les vagues de l'océan. Revigorée, elle poussa le portillon, s'avança d'un pas certain sur le petit sentier qui menait au porche et frappa à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 15:35




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Je suis rentré chez moi en petite foulée. Je n’aime pas marcher, je préfère trottiner, même doucement. Au final, j’avais passé beaucoup plus de temps que prévu dehors, ce qui n’est pas pour me déplaire. Aussitôt rentrés, Buck se dirigea vers sa gamelle d’eau, et moi vers l’évier. On avait tellement soif à cause de cette chaleur néo-zélandaise. Une fois ma grande soif passée, je me suis dirigé vers la salle de bain. Une bonne douche allait me faire plus que du bien. Pendant ce temps là, Buck est partit se coucher sur la terrasse, regardant la route. L’eau a commencé à couleur sur ma peau. Qu’est-ce que c’était agréable ! Non mais franchement, qui peut dire le contraire ? Je suis sorti pour me poser devant le miroir. Un beau sourire de beau gosse, tout est parfait ! L’avantage d’être un homme : ne pas passer trois heures dans la salle de bain. Remarquez, il y a des exceptions, il y a même des hommes qui y passent plus de temps que les femmes. Je suis allé en direction de ma chambre, et j’ai ouvert l’armoire d’un coup sec. J’ai presque décroché la porte, sans le faire exprès. Une chemise bleue ciel avec un pantalon noir feront parfaitement l’affaire. J’ai retourné les manches de ma chemise pour apporter un petit côté cool, et pour que ma belle montre noire se voit. Et puis au passage, ça laissait apparaitre mon tatouage positionné sur l’avant-bras gauche. Une phrase, une simple phrase : who wants to live forever ? Oui, j’adore cette chanson. J’ai toujours été un grand fan de Queen, de cette chanson en particulier. Un petit pschitt de parfum et n’en parlons plus.

J’étais prêt. Prêt à accueillir la sublime Beth. J’ai jeté un œil dans mon frigo et dans les placards, qui étaient bien remplis. Tant mieux, au moins je n’avais pas besoin d’aller faire des courses. Je me suis posé au niveau du comptoir avec mon ordinateur, afin de chercher des recettes. Qu’est-ce que j’allais bien pourvoir lui cuisiner à cette belle brune ? J’avais plusieurs idées en tête. Je devais tout mettre en œuvre si je voulais la séduire. Et pour le dessert, qu’est-ce que j’avais pour le dessert ? Pas grand-chose. Et comme je n’avais pas trop envie de m’embêter, je suis sorti en direction de la boulangerie, Buck m’accompagnant joyeusement. Une tarte aux pommes serait parfaite. Tout le monde aime les tartes aux pommes. Je suis donc rentré chez moi, calmement, et avec le sourire s’il vous plait.

La nuit commençait à tomber. Et puis soudain, j’ai entendu le fameux « toc-toc ». J’ai pile eu le temps de finir de mettre la table et quelques bougies. Quel romantisme ! La petite voix dans ma tête me disait que cette Beth valait le coup de soulever des montagnes, alors je faisais au mieux. C’est avec un grand sourire que j’ai ouvert la porte. Elle était M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E ! Déjà que le matin je l’avais trouvée splendide alors là. Avec sa belle robe et son beau maquillage très léger. Je l’ai invitée à entrer. Vous êtes splendide. ai-je dis en rougissant très légèrement. Je souriais comme un enfant, je ne pouvais pas m’en empêcher. Donc voici la maison. ai-je ajouté pour tenter de reprendre mes esprits.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 16:17

La porte s'ouvrit rapidement. Oscar était très élégant, avec sa chemise bleue. Il complimenta sincèrement Beth qui s'en sentit rougir. Décidément, elle n'arrêtait pas. Cependant elle constata avec surprise que lui aussi avait rosi. Elle trouva cela adorable. Il l'invita à entrer et elle fut enchantée de l'intérieur. Bien meublé et parfaitement rangé, il était loin de ce qu'on pouvait imaginer de la part d'un homme célibataire. Elle ne put s'empêcher de songer avec amertume qu'il s'agissait pour le moment d'une garçonnière, et que malgré la véritable raison de sa présence -elle venait visiter ce qui serait peut être sa nouvelle maison- elle n'était pour le moment qu'une énième femme à mettre les pieds ici pour un diner et qui savait quoi d'autre. Elle fut tout de même sensible à la table qu'il avait préparée avec soin. Rien ne manquait, pas même les bougies. « C'est vraiment très joli ici ! J'aime beaucoup ! » Elle laissa glisser lentement sa veste le long de ses bras et la plia pour la poser sur le dossier du canapé. Elle fit le tour du salon et de la cuisine et fut tout à fait ravie de ce qu'elle vit. Elle aurait voulu poursuivre la visite mais elle n'osa ni le faire d'elle-même, ni demander à voir la chambre. Un quiproquo pouvait ruiner une soirée. « Est-ce que tu veux que je t'aide à préparer quelque chose ? » S'ils devaient un jour vivre ensemble, autant qu'elle commence à se sentir à l'aise. Elle vit Buck allongé sur la terrasse et se dit que Heath et les chats seraient bien ici. Elle se félicita intérieurement d'avoir pris soin de son karma ces derniers temps, les bonnes actions payaient toujours. Elle fit volte-face pour se tourner vers Oscar et lui sourit, prête à se mettre à l'oeuvre. Elle imaginait tout à fait une scène à la Ghost, dans laquelle Oscar prendrait la place de Patrick Swayze et où elle serait Demi Moore, et où en guise de poterie ils manipuleraient sensuellement une bolée de hoummous. Miam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 16:42




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


C’est vraiment très joli ici, j’aime beaucoup ! Elle faisait tranquillement le tour du salon, en profitant pour observer la cuisine. L’avantage d’une cuisine ouverte. Elle semblait surprise, certainement du côté bien rangé de cette maison. Elle a posé sa veste. Comme je la voyais curieuse, je devais intervenir. Je me suis approché de la cuisine, pour servir deux verres de vin, du bon rouge. Je me suis approché d’elle pour lui en tendre un. A notre rencontre ! dis-je en trinquant avec un grand sourire. Je l’ai laissée regarder autour d’elle. Je te montre l’étage. ai-je dis en lui prenant la main. Je suis passé devant dans les escaliers –règle de politesse oblige- pour lui montrer les trois chambres et la salle de bain. Elle semblait ravie de ce qu’elle voyait. On avait toujours notre verre à la main, j’en ai donc profité pour boire une gorgée. Que j’aime le bon vin ! Je lui ai repris la main pour l’emmener dehors. J’ai allumé les lumières. De son côté, Buck nous a suivi, sagement, la langue pendante. Le jardin était assez spacieux, bien arboré. En fait, quand on y pense, c’est un peu la maison idéale. Et on a fait le tour ! ai-je dis en plongeant mon regard dans le siens.

Je me suis rendu dans la cuisine. J’ai pris le temps dans l’aprèm de préparer un petit apéro digne de ce nom. Pleins de choix, peut être même trop. Oui c’est vrai, j’avais peut être vu un peu grand, mais ce n’est pas bien grave. Est-ce que tu veux que je t'aide à préparer quelque chose ? sa douce voix m’a amené à la regarder. Tu es mon invitée, je m’occupe de tout. ai-je répondu d’une voix douce. Je me suis approchée d’elle, plongeant mes yeux bleus dans ses yeux marron. On fête ton emménagement ? lui ai-je demandé. Oui, sur ce point elle avait presque son mot à dire. Je savais qu’elle allait poser ses valises ici, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Nos visages étaient à peine à trente centimètres l’un de l’autre. Puis j’ai tourné la tête pour ensuite aller dans la cuisine. J’ai tout posé sur la table basse, pour ensuite inviter Beth à s’asseoir. Bien sur, obligé d’être galant, j’ai attendu qu’elle s’assoit pour faire de même.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 17:14

Son hôte s'approcha également de la cuisine et déboucha une bouteille de vin, qu'il versa dans deux gros verres ballon dans un glougloutement des plus satisfaisants. Il tendit ensuite son verre à Beth et le fit tinter contre le sien pour célébrer leur rencontre. Il se saisit ensuite de sa main libre pour l'entrainer à l'étage. Là encore, Beth ne trouva rien à redire, si ce n'était qu'elle appréciait le contact de la main d'Oscar autour de la sienne. Son sourire s'agrandit en voyant la baignoire et la taille des chambres. Il la conduisit ensuite sur le jardin, qu'elle ne put voir qu'à travers la pénombre mais qui lui sembla parfait. Oscar sortit ensuite les bouchés à apéritif qu'il avait dû mettre un temps fou à préparer, et il refusa tout net que Beth fasse quoique ce soit. Il s'approcha d'elle, tout près. Un peu trop même. Elle se sentit défaillir. Le vin dans son verre tremblotta imperceptiblement. Puis il s'éloigna comme si de rien n'était pour installer les assitettes sur la table basse. Beth le rejoignit d'une démarche tremblottante et s'écroula plus qu'elle ne s'assit sur le canapé. Elle se racla la gorge et trempa ses lèvres dans son vin pour se redonner une contenance. Elle n'avait pas bu d'alcool depuis longtemps. Elle avait arrêté de boire régulièrement en même temps que de fumer. Elle s'était rendue compte que ça ne lui apportait pas grand chose. Le vin était délicieux. Elle aimait boire du vin dans ce genre d'ambiance, ça lui permettait de renvoyer une autre image d'elle. Elle demanda d'une voix qu'elle espérait enjouée « Dis-moi, Oscar, si l'on doit vivre ensemble il faut que j'en sache plus sur toi. D'où viens-tu ? » Elle était curieuse de nature, et cet homme l'intriguait. On pouvait dire que ça tombait plutôt bien en somme. Elle tendit la main vers les canapés, hésita et en choisit un au concombre qu'elle grignotta sans lâcher Oscar des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 17:37




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Je devais faire attention à ne pas perdre le contrôle de mes émotions. Pour le moment, je m’en sortais plutôt bien, j’arrivais à rester moi-même. J’avais hâte d’en savoir plus sur cette belle femme. Elle avait quelque chose d’intriguant sous son charme et sa fragilité. Visiblement, on s’intriguait mutuellement. Dis-moi, Oscar, si l'on doit vivre ensemble il faut que j'en sache plus sur toi. D'où viens-tu ? Je me suis mis à rire en entendant ces paroles sortir de sa bouche. Je l’ai regardée. J’avais beaucoup de mal à détacher mon regard du siens. J’ai détourné mes yeux quelques secondes pour prendre un petit morceau de quiche. J’avais faim, mais un peu de tenu, je n’allais pas sauter sur la nourriture comme un affamé. Je venais de complètement squeezer sa question, à moitié par volonté. Je bus une grande gorgée de vin. Un délice, il n’y a pas d’autres mots. Il va me falloir plusieurs verre de vin avant que je te réponde. lui ai-je répondu en riant. Elle avait un côté naïf qui la rendait encore plus attachante. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’être journaliste ? lui ai-je demandé par curiosité. Bon j’avoue, je voulais aussi attirer son attention sur autre chose que de savoir d’où je viens. A vrai dire, ça n’a jamais été évident avec mes parents, je préfère ne pas ressasser le passé. Comme c’est très bien dit par la reine des neiges dans cette chanson que tout le monde a entendu au moins une fois : « le passé est passé ».

Je me suis relevé. Comme d’habitude, j’avais du mal à tenir en place. Je suis revenu avec un bol d’olives. Je raffolais des olives, j’en ai donc directement pris deux, peut être trois, mais chut. J’ai rapidement replongé mes yeux dans ceux de la belle brune. Buck est arrivé au même moment, l’air de me dire « et c’est l’apéro j’en veux aussi ». Je lui ai donc donné un petit roulé au jambon, avec un peu de fromage. Je savais qu’il adorait ça. Un, puis deux, et après on verra pendant le repas. Il s’est couché à côté du fauteuil sur lequel j’étais bien installé. En suivant mon regard, il s’est mis à observer Beth. Je n’ai pas pu m’empêcher d’échapper un petit rire en le voyant faire. Heureusement pour moi, mes yeux bleus allaient gagner auprès de la belle, enfin je l’espérais sinon j’aurais l’air con, très con même.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 17:58

Oscar éluda la question et en posa à Beth en retour. Elle plissa les yeux. Ce n'était pas juste, ça. Elle n'aimait pas qu'on ne satisfasse pas sa curiosité. « Il va me falloir plusieurs verre avant de pouvoir te le dire. » répondit-elle en le regardant en coin. Elle laissa passer un ou deux anges, le temps qu'il aille chercher un bol d'olives. Elle tendit la main pour en prendre une en même temps que lui, et la retira vivement lorsqu'elle entrèrent en contact. Elle se rabattit une nouvelle fois sur les concombres et consentit finalement à dire « Je suppose que je me suis toujours destinée à ça. Ecrire. Le plus difficile a été de trouver quoi. Le plus lucratif étant le journalisme. » Elle reprit une gorgée de vin et croisa ses jambes. Son pied n'était qu'à quelques millimètres de la jambe d'Oscar. « J'ai fait des études de lettres à Oxford -Oxford en Angleterre, pas aux Etats-Unis, je suis anglaise- et une fois mon diplome en poche j'ai commencé à écrire pour une rubrique littéraire. Et comme je voulais voyager on m'a changé de catégorie. J'écris toutes les semaines sur l'endroit que je visite. » Elle avait soigneusement passé sous silence pourquoi elle avait eu soudainement envie de voyager. Si Oscar voulait garder ses secrets, il n'y avait aucune raison pour que Beth dévoile les siens. Elle hésita à parler de ses livres, mais elle préférait ne pas avoir à les raconter. Elle détestait résumer ses livres en quelques phrases, qu'ils soient bons ou mauvais. Oscar donna un roulé à Buck qui le goba d'un coup. Ca fit rire Beth qui profita de l'inattention de son hôte pour prendre quelques olives. Elle avait faim mais elle ne voulait pas passer pour une goinfre. Elle finit son verre d'un trait. Il n'en fallait pas plus pour que ses joues commencent à chauffer. Il fallait qu'elle ralentisse un peu la cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Ven 23 Jan - 20:56




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Il va me falloir plusieurs verre avant de pouvoir te le dire. J’ai comme qui dirait l’impression qu’elle se moque de moi, avec une pointe de malice sexy dans le regard. Enfin contrairement à moi, elle a finalement vite craqué pour me répondre. Dans sa voix, je sentais la passion qui l’animait dans son métier. Je suppose que je me suis toujours destinée à ça. Ecrire. Le plus difficile a été de trouver quoi. Le plus lucratif étant le journalisme. J'ai fait des études de lettres à Oxford -Oxford en Angleterre, pas aux Etats-Unis, je suis anglaise- et une fois mon diplome en poche j'ai commencé à écrire pour une rubrique littéraire. Et comme je voulais voyager on m'a changé de catégorie. J'écris toutes les semaines sur l'endroit que je visite. Bon au moins, maintenant je savais qu’elle était bavarde. Elle s’exprimait extrêmement bien. J’ai fini mon verre, presque en même temps qu’elle. Alors je l’ai resservie, avant de me resservir à mon tour. J’ai bu une gorgée avant de me décider à lui répondre. Tu vas croire que je veux te rendre ivre, mais ce n’est absolument pas mon intention. ai-je dis d’une voix rieuse. Puis, j’ai relancé mon esprit dans les paroles qu’elle venait de me dire. Du journalisme. Elle était donc très certainement curieuse et pas du genre à lâcher l’affaire facilement. Je me suis levé doucement, plongeant mon regard dans le siens. Tu as beaucoup voyagé ? lui ai-je demandé. Elle m’intriguait, je voulais en savoir plus. J’espérais juste qu’elle me réponde sans me demande de réponse en échange. Après out, je ne la connaissais pas encore, et même s’il faut se parler pour faire connaissance, je n’avais pas du tout, mais alors pas du tout envie de me remémorer le passé, pas ce soir.

Je me suis approché de la cuisine. A peine arrivé devant les fourneaux, je me suis tourné pour observer la belle brune. Je vais commencer à préparer le repas. Tu aimes quelque chose en particulier ? Et là, vous vous dites : « quel gentleman » ! Oui, c’est une des qualités que je peux compter. Gentleman mais pas machiste. Il faut savoir parler à une femme et l’écouter pour comprendre comment elle fonctionne, mais aussi observer ses gestes, son attitude. Beth, en l’occurrence, dégageait pleins d’ondes positives. Je voyais sa fragilité et sa naïveté comme des qualités. Et son corps, n’en parlons pas ! Elle est à tomber. J’ai jeté un œil aux aliments que j’avais à la base prévu de préparer pour le diner : du poulet, des haricots verts, des carottes. Simple, mais efficace. Je n’ai pas la prétention de me dire bon cuisinier, juste cuisinier. Je sais assembler les aliments va-t-on dire. J’ai tout de même attendu la réponse de Beth avant de commencer à préparer, sait-on jamais. Je sentais au fond de moi que cette fille allait me surprendre un peu plus chaque jour.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Sam 24 Jan - 10:57

Sans surprise, son verre fut immédiatement plein de nouveau. Elle rit de sa remarque, hésita et posa son verre sur la table. Elle n’aimait pas être soule. Elle n’aimait pas perdre le controle d’elle-même. Il lui demanda si elle avait beaucoup voyagé. Elle hésita entre suffisamment pour une vie et pas encore assez. Elle réfléchit un instant et répondit « Oui. Plus que beaucoup de gens en tous cas. J’ai visité l’intégralité de l’Amérique latine et une bonne partie de l’Amérique centrale et du Nord. Il ne me manque que quelques petites îles. J’ai aussi quasiment fait le tour de l’Asie et de l’Europe, quant à l’Océanie je suis en train. » Elle rit. « C’est l’Afrique que je connais le moins finalement, je ne sais pas pourquoi. Ça ne m’attire pas vraiment… » Elle avait visité le Kenya, la Tanzanie, le Bénin, l’Egypte et les pays du Maghreb, et ça lui suffisait. En vérité, elle marchait à l’instinct, et peut être qu’un jour il l’emmènerait en Afrique. Elle détourna les yeux et dit sur le ton de la confidence « J’ai une liste des choses à faire avant de mourir. J’en ai déjà coché pas mal. Je te la montrerai si tu veux. » Elle ne l’avait jamais montrée, mais c’était plus apr manque d’occasion que par désir de la garder secrète.
Oscar se leva pour aller préparer le dîner. Beth fût soulagée d’apprendre qu’il n’avait encore rien cuisiné, elle se serait sentie mal à l’aise de devoir refuser un ragout de bœuf par exemple. « Hmmmm… » elle s’interrompit, ne sachant que dire. Elle avait toujours du mal à expliquer ses choix alimentaires. Elle se leva, prit son verre et alla se positionner près du bar. « Eh bien j’aime les légumes, les féculents aussi. J’aime beaucoup le poisson et… tout ce qui n’est pas de la viande en fait. » Elle lança un regard contrit à Oscar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Lun 26 Jan - 20:47




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


C’est ce qui s’appelle voyager ! Elle avait parcouru le monde entier pour son métier. A cet instant, une partie de moi l’enviait. C’est vrai, j’ai aussi mis les pieds dans de nombreux pays, mais avec les armes. Ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler un voyage. C’est l’Afrique que je connais le moins finalement, je ne sais pas pourquoi. Ça ne m’attire pas vraiment… J’ai baissé les yeux. C’est à ce moment que je suis allé dans la cuisine. Pour le coup, je connais bien. Je peux comprendre que ça ne t’attire pas vu les raisons qui m’ont menées là-bas. ai-je répondu spontanément. Je lui ai adressé un beau sourire quand elle a évoqué sa liste des choses à faire avant de mourir. C’est bien une chose que je ne ferais jamais, prévoir trop à l’avance ce que je vais finir par faire dans ma vie. Non, non et non. Comme on dirait, il en faut pour tous les goûts. Après tout, ça reflète un peu son côté prévisible, son côté réfléchie.

La jolie Beth m’a rejoint dans la cuisine, se posant près du bar. Je l’ai regardée en attendant sa réponse quant à ce qu’elle aime. Eh bien j’aime les légumes, les féculents aussi. J’aime beaucoup le poisson et… tout ce qui n’est pas de la viande en fait. Une fois qu’elle a terminé sa phrase, je suis resté comme bloqué, sur pause, quelques secondes. J’ai repris mes esprits. Ah ! Euh, ok. ai-je répondu en jetant un œil vers les aliments que j’avais sorti. S’il y a bien une chose que je n’avais pas prévu, c’était ça. J’ai ouvert le frigo pour voir ce qu’il me restait. Je n’allais pas me contenter de lui faire des carottes et des haricots, imaginez la honte internationale. Je me sentais très mal à l’aise quand l’idée du repas m’a traversé l’esprit. Elle allait surement se moquer de moi un bon moment, mais sur le coup, c’était un peu ça ou rien. Une omelette aux pommes de terre ça t’irait ? ai-je dis avec un petit sourire gêné. Je ne savais pas quoi lui proposer d’autre. J’espérais juste qu’elle aimait ce modeste plat, simple mais efficace. Et puis la tarte aux pommes en dessert allait racheter le tout du repas, du moins si Beth aimait ce dessert.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mar 27 Jan - 17:07

Oscar eut l’air mélancolique en évoquant l’Afrique. Il était militaire, Beth n’avait pas à en chercher la raison bien loin. Par délicatesse, elle ne s’attarda pas sur le sujet. S’il voulait en parler libre à lui, sinon elle ne l’y pousserait pas. Elle était néanmoins intriguée par l’expression qu’il avait eue. Elle espérait qu’il se confie à elle plus tard, s’ils en venaient à se rapprocher.
Elle s’amusa de son air perdu quand elle lui avoua qu’elle ne mangeait pas de viande. Ça en déstabilisait plus d’un. Par chance, il avait de quoi concocter un plat de secours dans son frigidaire. Elle hocha la tête avec enthousiasme. Elle adorait les œufs. C’était d’ailleurs le seul produit d’origine animale terrestre sur lequel elle n’avait pas fait une croix. Elle ne consommait ni viande, ni lait animal, ne portait ni cuir, ni laine, ni soie. « Ça m’irait très bien ! Tu veux que j’épluche les pommes de terre ? » Elle n’avait pas abandonné son fantasme de Ghost. Sans attendre sa réponse, elle s’empara un économe et se mit à l’œuvre. Elle resta silencieuse un instant et demanda « Tu as beaucoup voyagé toi ? Où est-ce que tu aimerais aller ? » Elle se sentait bien à cet instant, la main mouillée par les pommes de terre, les jappements de Buck qui se grattait l’oreille et la présence réconfortante d’Oscar. Elle s’imaginait de mieux en mieux vivre ça à temps plein –les pommes de terre en moins. Elle sourit, apaisée. Malgré son amour pour son métier, elle commençait à comprendre comment Ruth et Magda pouvaient se satisfaire de ce qu’elles avaient, leurs professions stables, leurs maisons et leurs familles. Elle n’était qu’à un pas de ça, elle le sentait. Et elle n’avait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mar 27 Jan - 21:45




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Je n’ai pas pu retenir un soupir de soulagement quand elle m’a donné une réponse positive quant au menu que je lui proposais. Et en plus, elle allait éplucher les pommes de terre. Mais elle était mon invitée, et je ne voulais pas la regarder préparer le repas chez moi, enfin chez elle, chez nous, enfin bref, passons. Je me suis donc décidé à laver, puis couper les pommes de terre avant de les mettre dans un poêle, au fur et à mesure. Le silence régnait. Ce n’était pas du tout un silence pesant, bien au contraire. Ce silence était presque agréable. Le calme trônait dans la pièce. Puis, elle a brisé ce doux silence. Tu as beaucoup voyagé toi ? Où est-ce que tu aimerais aller ? J’ai laissé échapper un petit rire. Des voyages, ce n’en étaient pas vraiment mais un peu quand même. On ne peut pas appeler ça voyager, mais j’ai parcouru les quatre coins du globe. lui ai-je répondu en plongeant mon regard dans le siens. Dans ma lancée, j’ai répondu à sa deuxième question. J’aimerais visiter les pays de l’ex-Yougoslavie. La Bosnie, la Croatie, la Serbie. Ce sont des pays qui m’ont l’air tellement magnifiques. Je rêve de l’Irlande et de l’Ecosse aussi. C’est là qu’on sent mes fidèles origines européennes. ai-je ajouté avec un rire adorable –oui au moins tout ça. J’ai à peine fini de lui répondre que les patates étaient en train de cuire. Parfait, ça nous laissait un peu de temps pour discuter. Je suis allé récupérer les verres de vin en vitesse. J’ai tendu le siens à Beth. Elle m’attirait. Elle avait quelque chose en plus, quelque chose que je ne pouvais pas décrire. Elle paraissait différente. Et toi, tu voudrais aller où ? lui ai-je demandé en plongeant mon regard dans le siens, nos visages relativement proches. Je lui souriais en attendant sa réponse. J’avais réellement envie de savoir. D’un côté, cette magnifique femme me faisait peur. J’avais peur de l’avenir, de notre avenir. Elle faisait remonter en moi des émotions, des sentiments qui ne m’étaient pas familiers. J’avais à la fois envie de rester près d’elle et de m’enfuir, comme les coups de foudre dans les films en fait. Mais là, on n’est pas dans un film.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 16:22

Une fois n’est pas coutume, Oscar consentit à se livrer un peu. Il fit part à Beth de ses envies de voyages et s’enquit sur les siennes. Avant qu’elle ne puisse répondre, il se tourna vers elle et elle se retrouva muette quand leurs yeux se rencontrèrent. Ils étaient proches. Plus que tout à l’heure. De là, Beth pouvait sentir le parfum naturel d’Oscar. Elle pouvait également distinguer chaque détail de ses iris bleu glace. Instinctivement, elle avança son visage pour s'arrêter à quelques millimètres. Elle voulait l'embrasser et elle ne doutait pas de son envie à lui. Elle n’avait pas été troublée depuis longtemps. Probablement depuis Lester. En se remémorant son ex-fiancé, elle baissa les yeux et s’éloigna brusquement. Elle ne pouvait pas prendre le risque de se mettre dans une telle situation. Pas encore. Elle ne voulait pas revivre cette douleur. Elle pouvait avoir des aventures sans lendemain, mais avec Oscar ce serait autre chose. Bien trop compliqué. Elle dit alors « Sur la lune. » Elle rit pour se détendre, et reprit « Ou en Antarctique. Sinon j’aimerais retourner dans les pays que j’ai préférés. Brésil, Thaïlande, Grèce… Il y en a tellement. » Elle but une gorgée de vin et s’assit sur un tabouret au bar. Elle mourrait d’envie qu’il fasse quelque chose et elle le craignait tout à la fois. Elle croisa son regard, détourna le sien une nouvelle fois. C’était déjà compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 16:39




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


On était proche. On était trop proche. Elle a choisi d’avancer son visage. J’aurais pu l’embrasser, mais ne pouvais pas, pas maintenant, pas comme ça, comme un sauvage. Elle méritait bien. Et puis de toute façon, elle s’est éloignée brusquement, pour je ne sais quelle raison. Je n’allais pas chercher plus loin, je n’allais pas lui demander pourquoi. Non, je me devais de rester gentleman et assumer mon côté d’homme mature, au moins pour ce soir. Je suis revenu à la réalité quand elle m’a répondu. Beth avait des rêves de voyage pleins la tête.

J’ai tourné la tête pour m’apercevoir que les pommes de terre étaient cuites, du moins assez pour casser les œufs. J’ai pris un saladier, cassé les œufs et assaisonné. Alors que cette splendide femme qui allait devenir ma colocataire était assise au comptoir, je me suis contenté de faire l’omelette. Je l’ai servie dans les assiettes, puis j’ai pris la direction de la table. Je me suis arrêté à côté de Beth en lui adressant un sourire. A table mademoiselle ! lui ai-je dis en avançant. Elle m’a donc suivie. J’ai posé les assiettes, puis en véritable homme serviable, je lui ai tenu sa chaise pour qu’elle s’asseye. Et c’est à ce moment précis que je me suis dit que j’en devenais ridicule. Être serviable c’est bien, mais là j’en faisais trop, beaucoup trop. Elle allait vite déchanter une fois qu’elle aurait emménagé. En soit, je ne voulais pas lui montrer un visage qui n’était pas le miens, je faisais tout spontanément. Je me suis assis face à elle. J’ai posé mes yeux bleus sur dans ses yeux marrons. Bon appétit. ai-je dis joyeusement. J’ai ensuite commencé à manger doucement. Je n’étais pas du genre à manger vite, pour tout ce qui concernait la bouffe, j’étais du genre calme et tranquille, à savourer chaque bouchée. Oui, j’aime manger. Je peux me le permettre vu tout le sport que je fais. J’ai rempli de nouveau son verre, en même temps que le miens. Je pari qu’aucun mec ne t’a fait boire autant ? lui-ai-je demandé en riant. Je n’arrêtais pas de remplir son verre, sans réellement lui demander si elle en voulait d’autre. Si ça continuait, elle allait finir par ne plus marcher droit.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 17:03

Beth était maintenant mal à l’aise. Du moins suffisamment pour ne pas tenter de briser le silence. Elle regarda Oscar casser les oeufs, les battre et les verser sur les pommes de terre. Le grésillement de la poêle brisa la quiétude qui s’était installée, car même Buck s’était endormi. Sans desserrer les lèvres, Beth admira les gestes précis et rapides de son hôte lorsqu’il plia l’omelette en deux, qu’il la coupa et la fit glisser dans les assiettes. Puis il fut temps de passer à table. Beth prit son verre et alla s’installer à table toujours sans mot dire. Elle hocha simplement la tête quand il lui souhaita un bon appétit. Elle se saisit de sa fourchette, trancha net un bout d’omelette qu’elle déposa dans sa bouche. Elle était délicieuse. Il fit une plaisanterie quant à son taux d’alcoolémie qui lui tira un sourire. Beth n’avait jamais été soule. Ou du moins elle n’avait jamais eu la gueule de bois. Pompette était l’état qu’elle connaissait le mieux. Elle manga la moitié de son omelette avant de reposer sa fourchette. Elle avait besoin d’être sûre de lui. « Dis-moi un secret. » assena-t-elle de but en blanc. Non pas qu’elle eut besoin d’un moyen de chantage contre lui au cas où, mais elle devait savoir que leur colocation serait profonde et intime. Elle ne voulait pas vivre avec quelqu’un dont elle ne connaissait rien avec qui elle se contenterait de payer un loyer. « Attends. Je commence. » Elle réfléchit. Elle savait qu’elle devrait lui parler de Lester. Il valait mieux que ça vienne sur le tapis maintenant. Elle prit un instant pour choisir ses mots et dit « Il y a deux ans, j’aurais dû me marier en mai. Il m'a plaquée à peine trois mois avant. J'ai revendu la bague et la robe et j'ai distribué l'argent aux SDF de mon pâté de maisons. J’aurais dû me douter que ça ne fonctionnerait pas. On dit que les mariages en mai portent malheur. » Elle eut un rire cynique. « Il faut aussi que tu saches que je suis superstitieuse. Et que je suis loin d’être stupide. Les bougies, c’est un peu trop non quand il fait 25°. » Elle n’avait pas voulu être sèche, mais elle tenait à ce que les choses soient claires. Elle n’était pas qu’une fille naïve à la recherche du grand frisson. Elle en avait déjà connu, des frissons. Elle voulait juste quelqu’un d’honnête. S'il voulait simplement se la faire, pas besoin de ronds de jambes si d'apéritif. Elle n'était pas du genre à s'offusquer pour un rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 17:24




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Le silence était roi dans cette maison. Buck s’était endormi, nous laissant tous les deux. J’ai réussi à la faire rire avec ma blague. Je ne savais pas vraiment si c’était un rire de politesse ou non. Enfin bref, continuons. Puis, elle a brisé le silence. Dis-moi un secret. Je suis resté scotché. Je ne m’attendais pas, mais alors pas du tout à ça. Elle m’en demandait beaucoup. C’est vrai quoi, on se connaissait depuis quelques heures seulement. Mais elle semblait sincère. Elle devait très certainement douter de mes intentions. J’avoue, je ne savais pas vraiment ce que j’attendais d’elle, de notre avenir. Une simple colocataire ou plus ? Vraisemblablement elle voulait plus. C’était un peu le bordel dans ma tête, je ne savais pas quoi lui répondre. Heureusement, elle m’a laissé quelques secondes de plus pour réfléchir en me livrant un secret, son secret. Il l’avait quitté. Quelle erreur ! Il ne trouverait jamais une fille aussi bien qu’elle. Malgré le fait que je ne la connaissais pas, je sentais que c’était quelqu’un de bien. Il n’y a pas que l’intuition féminine qui voit juste. Je ne savais pas quoi lui répondre. Elle n’avait pas fini. Il faut aussi que tu saches que je suis superstitieuse. Et que je suis loin d’être stupide. Les bougies, c’est un peu trop non quand il fait 25°. Je l’avais bien dit qu’elle finirait par me surprendre. Oui, j’étais un peu vexé. Je me pliais en quatre pour elle, et elle me renvoyait bouler avec mes bougies. Je n’avais pas envie de les éteindre, tant pis, elle aurait chaud. Si ça ce n’est pas un repas romantique. Maintenant, elle avait fini de parler. Elle attendait ma réponse. Elle voulait connaître un de mes secrets. Il m’arrive de pleurer en regardant Titanic. lui ai-je répondu. Je savais que ce n’était pas la réponse qu’elle attendait, alors j’essayais de chercher. Après tout, le principe d’un secret c’est de ne le dire à personne. C’était justement ça qu’elle voulait, que je lui montre qu’elle était bien plus qu’une fille parmi tant d’autres. Son regard me montrait qu’elle voulait un vrai secret. Même si le premier était vrai, ce n’était pas du tout ce qu’elle attendait. J’ai posé mes coudes sur la table pour poser mon visage dans le creux de mes mains. Je n’avais pas tant envie de lui livrer un secret, mais si je ne le faisais pas, elle allait partir. Je ne voulais pas qu’elle parte. Je ne parle plus à mon père. Il m’a dit que j’avais accéléré la mort de ma mère en partant aux États-Unis. Et il m’arrive de me dire qu’il a peut être raison. A la base, dans ma tête, ce n’était pas ce secret que je voulais lui livrer. Pourquoi je lui avais dit quelque chose d’aussi important que personne au monde ne savait ? Quel con je pouvais être. Je me sentais démuni. Je sentais les larmes me monter. Juste le fait de le dire au lieu de le penser, ça m’avait perturbé. Buck s’est rapidement levé pour venir s’asseoir à côté de moi, posant sa tête sur mes genoux. Le meilleur ami de l’homme. Comme les assiettes étaient vides, j’ai pris le prétexte de débarrasser pour m’isoler dans la cuisine. Je me découvre une sensibilité que je ne soupçonnais même pas.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 17:49

Oscar évoqua le Titanic. Beth haussa un sourcil. Elle ne pouvait pas croire que se soit là un vrai secret -encore que certains hommes tiennent beaucoup à leur virilité. Mais il poursuivit rapidement sur ses mésententes avec son père causées par la mort de sa mère. Beth ignorait que sa mère était décédée. Evidemment qu’elle l’ignorait, elle ne le connaissait pas. Il se leva et partit avec les assiettes, laissant Beth pantoise sur sa chaise. Après une dizaines de secondes, elle quitta la pièce pour se rendre sur la terrasse. Elle n’allait pas partir bien entendu, elle avait seulement besoin d’air. Elle huma l’air marin et regretta quelque peu d’avoir forcé Oscar à lui avouer un secret. Ou deux. Elle l’entendit derrière elle et dit « J’ai deux sœurs. Ruth et Magdalena. Ruth vit à Dublin avec sa compagne depuis six ou sept ans, et Magda est restée à Londres avec son mari et leur enfant. Elle va bientôt accoucher du second d’ailleurs. Et mes parents habitent toujours notre maison d’enfance. Et puis il y a moi. L’éternelle célibataire. » Elle ne se plaignait pas, mais elle était incapable de dissimuler l’amertume dans sa voix. « Je me dis que j’ai laissé passé ma chance une fois, tu vois ? Je dois pas être faite pour ça. C’est pour ça que je voyage. » Pour compenser, dit-elle dans sa tête. La brise iodée faisait voler sa robe autour de ses cuisses. Elle se retourna vers Oscar. Il méritait bien une autre révélation. « Tu m’plais. Tu m’as tout de suite plu, ce matin. C’est pour ça que je pense pas que ce soit très sain que j’emménage ici. Ça en plus du fait que j'ai aucune envie de te devoir te réconforter quand on regardera Titanic. » Elle lui adressa un sourire coquin ainsi qu'un clin d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 18:07




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Quand j’ai repris mes esprits et que j’ai voulu la rejoindre, je l’ai vue sur la terrasse. Je me suis avancé, pour me retrouver à environ un mètre derrière elle. Elle savait que j’étais là, c’est pour ça qu’elle a continué à me parler d’elle, enfin de ses sœurs en l’occurrence. On pouvait voir comme le nez au milieu de la figure qu’elle voulait une histoire d’amour, une belle histoire semblable à celles qu’on peut voir dans les films. Elle voulait aimer, et être aimée. Je me dis que j’ai laissé passé ma chance une fois, tu vois ? Je dois pas être faite pour ça. C’est pour ça que je voyage. Je n’ai pas eu le temps d’ouvrir la bouche qu’elle s’est retournée pour terminer sa phrase. Tu m’plais. Tu m’as tout de suite plu, ce matin. C’est pour ça que je pense pas que ce soit très sain que j’emménage ici. Ça en plus du fait que j'ai aucune envie de devoir te réconforter quand on regardera Titanic. Maintenant, elle avait fini. Je pouvais lui répondre. J’ai laissé parler mes pensées. Comme quoi, être spontané c’est un avantage dans certaines situations. Je lui ai pris la main –comme dans les films. Ce n’est pas parce qu’un con t’a brisé le cœur que tu ne tomberas plus amoureuse. ai-je commencé. Cet homme l’avait brisé. C’était plus qu’un con. Le traiter de con, c’était carrément insulter les cons. Tu es bien plus qu’une simple femme à mes yeux. Je suis tombé sous ton charme. Mais tu me fais peur. J’ai peur de l’avenir. J’ai peur de l’avenir avec toi. Je veux apprendre à te connaître un peu plus. Tu es une fille pétillante, attachante, sensible, avec une petite touche de naïveté qui ne fait que souligner ta gentillesse. Si tu veux partir, tu peux. Je ne lâchais pas sa main. Je ne voulais pas qu’elle parte. Mais je ne pouvais pas l’obliger à rester. Et puis, on n’est pas obligés de regarder Titanic. ai-je fini avec un beau sourire. Je me sentais bizarre. Bizarre mais soulagé. Je n’avais pas pour habitude de faire des grands discours. En même temps d’ordinaire mon seul but est de ramener les filles dans mon lit. Je ne me rendais même plus compte que je n’avais toujours pas lâché sa main. On ne se quittait pas du regard. Le romantisme au plus haut point.

love.disaster

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 18:35

Elle n’eut pas à attendre longtemps qu’Oscar prenne la parole et c’était tant mieux. Elle aurait vraiment été très mal à l’aise d’avoir créé un silence pesant avec son aveu. Il parla longtemps, et Beth fut émue par son discours. Il était plein de douceur et de tendresse, elle voyait qu’il était aussi peu certain qu’elle. Et le cadre était parfait. Tout était parfait. Mais elle avait toujours peur. Pas de lui, mais d’elle. Ça allait un peu trop vite pour elle. Elle retira doucement sa main, fit un pas en arrière et sourit. « Je suis contente qu’on soit sur la même longueur d’onde. Alors je vais partir. » Il ne se passerait rien ce soir. Ni probablement pas avant un bon moment, c’était plus raisonnable. Elle ne se lancerait pas à corps perdu dans une nouvelle histoire à peine arrivée. Pourtant… « En revanche j’accepte la coloc. J’emménagerai dans la semaine si ça te va, je prendrai la chambre que tu voudras. » Elle serait bien ici, et ses animaux aussi. Cependant elle n’était pas sûre d’être aussi forte tous les soirs. Elle avait vu suffisamment de films de filles pour savoir qu’une relation purement sexuelle ne finit jamais bien. Elle retourna au salon pour prendre sa veste et son sac, et dit « Merci pour le diner. Désolée de ne pas rester pour le dessert, mais il faut que j’y aille. Ce n’est que partie remise hein. J’ai adoré les bougies. » Elle sourit et se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un baiser au coin des lèvres d’Oscar et passa la porte sans se retourner. Elle sentit aussitôt son cœur être libéré d’un poids. Elle avait fait le bon choix, il ne verrait pas ses sous-vêtements ce soir. Elle traversa le jardin et prit la route du bed & breakfast, certaine de bientôt le quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité


MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   Mer 28 Jan - 18:44




take my hand, let's see where we wake up tomorrow.


“Depuis tout petit, je sais une chose : que la vie nous abîme tous. On n'y échappe pas. Mais je suis en train d'en découvrir une autre : qu'on peut se réparer. On se répare les uns les autres.”


Je n’ai pas eu le temps de dire un mot. Je ne savais pas quoi dire. Je m’étais livré comme jamais et en s’en allait. Elle allait revenir pour emménager. D’un côté, j’étais certain de la revoir. D’un côté, je me sentais con, très con. Note pour plus tard : ne plus jamais se livrer à une inconnue, jamais, jamais, jamais ! Je suis rentré en fermant la baie vitrée derrière moi. Je me suis affalé dans le canapé. Buck est venu me rejoindre, posant sa patte et sa tête sur mes cuisses. Je lui ai caressé la tête. Mon regard se perdait dans le vide. J’étais en colère. En colère surtout contre moi, mais un peu contre elle aussi. Ma fierté venait d’en prendre un coup. En tous cas, je peux vous assurer qu’elle va ramer un bon moment avant que je lui dise quoique ce soit.

love.disaster


RP TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.   

Revenir en haut Aller en bas
 

OSCAR ⊹ take my hand, let's see where we wake up tomorrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Right Hand Drive to conduite à gauche
» Aurillac Hand : saison 2008/09 : EN D1 !!!
» Aurillac Hand, saison 2010/2011
» Laurent FERRERES Oscar Midol Octobre 2008
» Hand trike polonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NUITS FAUVES ☾ :: Gisborne, Nouvelle-Zélande :: Quartier Sud :: Résidences-