AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oscar - te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité


MessageSujet: Oscar - te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou.   Ven 16 Jan - 15:38


Oscar Eden Ahlmann

« le futur, c'est effrayant. mais on ne peut pas se réfugier dans le passé uniquement parce qu'il est familier. »



▽ nom: Ahlmann, l'accent allemand de mon père raisonne dans ce nom. ▽ prénom(s): Oscar, mon premier prénom que j'affectionne particulièrement. Eden en second, peut être pour le célèbre jardin, je ne sais pas. ▽ date et lieu de naissance: le vingt six septembre mille neuf cent soixante dix huit à Sydney en Australie. ▽ âge: trente six ans, et oui j'ai toutes mes dents. ▽ situation civile: célibataire. je le vis bien, pas la peine de me sauter dessus. ▽ situation financière: modeste. je peux m'offrir à peut près ce que je veux, sans être excessif non plus. ▽ études/métier: militaire dans l'armée de terre. ▽ orientation sexuelle: hétérosexuel. les femmes, quoi de mieux ? ▽ signe particulier: aucun. ▽ groupe: je suis étoile, une belle étoile. ▽ avatar: paul walker, le seul, l'unique.

arrogant, il n’hésite pas à l’être s’il en ressent le besoin. audacieux, et même ambitieux. il sait où il va, enfin surtout où il veut aller. chanceux, c'est comme ça, il a beaucoup de chance. certainement un ange gardien qui veille sur lui. courageux, pour être militaire, il faut du courage. calme, une qualité ou un défaut, ça reste à voir. impatient, même s'il essaye de le cacher un maximum, ça fini toujours par se voir, et pas qu'un peu. ordonné, en même temps quand on est militaire, c'est le minimum. loyal, il n'a qu'une parole, et mieux vaut pour vous la tenir. têtu, il aime avoir raison et reste un long moment sur ses positions. observateur, il observe les gens, mais aussi chaque détail qui l'entoure. il n'aime pas être surpris. indépendant, il sait se débrouiller seul, et aime tout faire lui même. il n'a besoin de personne. souriant, ce beau sourire, vous n'avez pas fini de le voir. mystérieux, c'est bien de garder une part de mystère, non ? froid, il ne s'attache pas facilement aux gens, mais il ne laisse pas partir les gens qu'il aime. réaliste, il garde les pieds sur terre, peu importe la situation. spontané, il dit ce qu'il pense, quand il le pense. il fait ce qu'il veut quand il veut. instinctif, il se réfère beaucoup à son instinct, qui lui joue rarement des tours. charismatique, regardez ses yeux, point final.
il ne sort pratiquement jamais sans son chien, son beau beauceron du doux nom de Buck. ▽ ses yeux sont capables d'exprimer tout ce qu'il ressent, ce qui peut parfois le trahir. ▽ il lui arrive de sursauter en attendant un coup de feu, même à la télé, parce que ça lui rappelle quand il allait au combat. ▽ il ne le dit à personne, mais il pleure devant Titanic. ▽ il est sportif, même très sportif, trop sportif. il fait plusieurs heures de sport par jour, entre un footing matinal, des petits coups sur son punching ball, et la musculation. c'est comme une drogue pour lui, il ne peut pas s'en passer. ▽ il aime les alcools fort. d'ailleurs, il tient très bien l'alcool, alors n'essayez pas de jouer avec lui à savoir qui tiendra le plus longtemps. ▽ il n'a jamais dit "je t'aime" à quelqu'un. ▽ il aime la nature. d'ailleurs, il voulait vivre en campagne. lui même ne sait pas pourquoi il est venu s'installer ici. ▽ il collectionne les conquêtes. il n'est pas encore prêt à s'engager, changer de fille tous les soirs lui convient très bien. ▽ il sourit souvent. et quand ce n'est pas avec sa bouche, ses yeux s'expriment pour lui. ▽ passionné de musique, il joue de la guitare, du piano et de la batterie.

C'est un beau roman, c'est une belle histoire



Un être humain. Je suis un simple être humain, qui vit sa vie parmi tous les autres. Ce n’est pas évident, dans notre vaste monde, de faire notre place, j’irais même plus loin en disant que nous avons du mal à trouver notre place. Je n’ai jamais été du genre « enfant modèle », au plus grand regret de mes parents. Je suis né en Australie, dans la plus belle ville du monde. Mais pour autant, mon allemand de père a insisté pour retourner vivre dans le pays de son cœur, dans son pays. J’ai donc grandi en Allemagne, à Berlin pour être plus précis. Je n’ai pas eu une vie originale, loin de là. Je pense que j’ai vécu ma jeunesse, du moins mon adolescence, comme je l’entendais que ça plaise ou non. Pour dire vrai, j’ai toujours été du genre rebelle, un peu râleur et avec une pointe d’arrogance. L’enfant idéal, n’est-ce pas ? J’ai fait vivre un enfer à mes parents. Je suis passé par la case drogue, alcool, et j’ai aussi fait le mur plus d’une fois. Je n’ai jamais aimé l’école. Pourtant, je m’en suis sorti convenablement, sans fournir le moindre effort. J’ai eu la chance –car oui je trouve que c’est une chance- de vivre tous les plaisirs des jeunes de mon âge : alcool, drogue, et filles à gogo. Que demander de plus à dix-huit ans ? En toute sincérité, j’ai profité de mes jeunes années à fond. Je n’ai aucun regret, même si mes parents me tenaient un autre discours.

A dix-huit ans, j’ai décidé de m’engager dans l’armée de terre. L’influence des films américains m’a conduit jusqu’aux États-Unis pour réaliser ce rêve de gosse. Quand on voit des militaires dans les films hollywoodiens, c’est tellement fascinant que j’ai voulu vivre cette aventure. Je ne l’ai jamais regretté. Je ne vous cacherais pas que j’ai frôlé la mort plus d’une fois. Ainsi, j’ai pu me rendre compte à quel point la vie est précieuse. J’ai beaucoup « voyager » grâce à mon métier. Pour être plus exact, j’ai fait le tour du monde dans le cadre de différentes missions. Oui, j’ai tué des gens. Ce n’est pas qu’une question de légitime défense. En même temps, en m’engageant dans l’armée, je ne m’attendais pas à boire un thé avec le premier ennemi que je rencontrerais. Je ne me suis jamais posé avec une femme. Il faut dire que je n’ai jamais ressenti l’envie, ni le besoin de me poser. Enchainer les coups d’un soir, c’est ça qui me plait, rien d’autre. Mais au fond, au plus profond de moi, j’aimerais qu’une femme puisse me faire vivre cette passion, ce désir sans fin. Vous me trouvez fleur bleue pour un militaire ? Patientez. Quand vous me connaitrez vraiment, vous verrez à qui vous avez à faire.

Aujourd’hui, j’ai trente-six ans et toutes mes dents. J’approche de la quarantaine, je n’ai aucune attache nulle part. Je ne parle plus à mon père depuis que la maladie a emporté ma mère. Pourquoi ? Il m’a toujours reproché d’avoir accéléré sa mort en partant. J’éprouve parfois quelques remords. Bref, je ne m’étalerais pas sur ce point. Je suis en pause, moi j’appelle ça une pause, les militaires appellent ça une pré-retraite, chacun son point de vue. Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment, j’ai attéri ici, à Gisborne en Nouvelle-Zélande. Au départ, j’avais prévu de retourner en Australie. Et non, me voilà parmi vous. Point final pour mon histoire, je dois encore écrire la suite de ma vie avec vous.




▽ pseudo: volamour. ▽ prénom: Elise. ▽ âge: dix huit ans, j'ai passé la majorité. ▽ où as-tu trouvé le forum: par sa sublime créatrice, évidemment. ▽ ton avis: tout simplement,    ▽ commentaire: je vous aime déjà tous bande de chatons. ▽ code bottin:
Code:
<b>paul walker ▽</b> oscar e. ahlmann
Revenir en haut Aller en bas
 

Oscar - te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» moi aussi j'aurai préféré ne pas en parler....
» Tuto Photo: Remontage d'un cylindre 2 temps
» 125 4 temps
» yz 250 2 temps questions ?
» Serveur de données hydrométriques en temps réel :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NUITS FAUVES ☾ :: Partie hors jeu :: Ghost :: V1-